Smartseille (Marseille)

Smartseille (Marseille)

Le projet

Smartseille, le démonstrateur de l’EcoCité Euroméditerranée, est un projet immobilier de 58 000 m2 dont l’ambition vise l’exemplarité en termes de développement durable.

Première application du laboratoire Phosphore créé par Eiffage en 2007, il traduit la volonté du groupe Eiffage d’anticiper et d’orienter la recherche et le développement vers une approche réellement globale d’un développement urbain durable, dont le progrès ne se mesurerait plus à ses seules avancées technologiques mais prendrait en compte l’adaptation de la ville aux conséquences du changement climatique et aux mutations sociales.

La ville de Marseille et l’établissement public d’aménagement Euroméditerranée également engagés dans cette dynamique ont permis de matérialiser le projet en attribuant un terrain de 2,7 hectares au groupe au nord de Marseille, sur le site d’une ancienne usine à gaz, pour servir de démonstrateur d’innovations, de savoir-faire en faveur des habitants et des usagers d’une ville durable méditerranéenne.

Smartseille, constitue un des 3 volets de la labellisation ÉcoCité attribuée en 2009 par l’Etat à l’extension d’Euroméditerranée.

Un parc paysager 

Une attention particulière a été portée sur la conception des rez de chaussée et du cœur d’îlot. L’organisation des constructions laisse apparaître un espace libre de près d’un hectare au centre du quartier pour venir accueillir un aménagement paysager de qualité et les espaces communs. Il s’agit de concevoir un cœur d’îlot capable de générer du lien et des espaces de rencontre entre les différents usagers du quartier.

C’est l’atelier Jean Mus et Compagnie, spécialiste des jardins méditerranéens qui a conçu cet espace de respiration au sein du quartier. Dans ce sens, les rez-de-chaussée sont conçus de manière à engendrer une perméabilité maximale avec le contexte alentour. Les commerces implantés en pied d’immeuble seront ainsi traversant avec un accès sur l’extérieur de l’îlot et un autre donnant à l’intérieur.

Ce cœur d’îlot porte une ambition qualitative forte à travers un aménagement végétalisé répondant à une valorisation du patrimoine naturel méditerranéen. De nombreuses études ont été réalisées dans le but d’identifier les différentes espèces végétales et revêtements de sols capables d’apporter des réponses concrètes aux problématiques de perméabilité des sols et de préservation de la biodiversité locale. Dans cette continuité, le cœur d’îlot est donc pensé comme une « rue jardin » qui, à terme, relira la nouvelle corniche de littorale au noyau villageois des Crottes.

Cet espace s’appuie sur une organisation fonctionnelle des espaces non bâtis entre espaces privés, collectifs, et publics. L’objectif est d’apporter des ambiances différentes et de favoriser l’appropriation des usagers.

Ce cœur d’îlot viendra également accueillir des terrasses de café ou de restaurant.